Ce 21 juillet avaient lieu les commémorations de la fête nationale. Une fête nationale bien particulière, sobre et intense à la fois, qui faisait écho aux actions des héros d’hier et d’aujourd’hui.

Souvent, les festivités prennent le pas sur le discours, sur la réflexion par rapport aux notions d’unité, de sacrifice et de responsabilité. Cette année, eu égard aux circonstances, le mot solidarité était dans tous les esprits. Jamais la devise de la Belgique n’a résonné à ce point dans les cœurs.

Aux couleurs des lampions et à l’insouciance des bals ont fait place le noir du désastre, de l’implacable sanction de la nature, mais aussi le jaune de l’espoir, la lumière de la réflexion pour diriger les actions futures et bien sûr, le rouge du cœur, de la solidarité, de la fraternité.

Puisse cet élan demeurer au-delà des épreuves, puissions-nous tous, à notre niveau, ne jamais oublier cette période et en tirer des leçons constructives ; qu’elles nous rendent meilleurs, tant dans notre comportement avec les autres, que dans notre rapport avec la nature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s